Conservation des jardins historiques et des collections d’agrumes: conclusions du séminaire de jardinage «Citri et Aurea»

Conservation des jardins historiques et des collections d’agrumes: conclusions du séminaire de jardinage «Citri et Aurea»

Mis en œuvre avec succès depuis 2019, le projet « Citri et Aurea » évolue parfaitement bien, tout comme la coopération entre la Galerie Uffizi et le Musée du palais du roi Jean III de Wilanów. Début septembre, un séminaire a été organisé avec la participation de conservateurs italiens et polonais spécialisés dans le patrimoine botanique et les jardins historiques. Lors de cet événement ont été présentées les réalisations des deux pays en matière de conservation des jardins historiques et des collections d’agrumes. Le parrainage de l’événement est assuré par l’Itinéraire européen des jardins historiques.

Le renforcement des contacts diplomatiques entre les cours du grand-duc de Toscane Côme III de Médicis et du roi Jean III après la bataille victorieuse de Vienne se traduisit par l’envoi de huit caisses de plantes à Wilanów en 1684. Parmi les espèces mentionnées dans les sources figurait le citron lumia, appelé pomme d’Adam  (Citrus lumia, ‘Pomum Adami’), que l’on offrait à cette époque comme preuve d’amitié. Le transport fut effectué en douceur sur plus de 1600 km d’une route difficile entre Florence et Varsovie. L’extraordinaire histoire de ces plantes il y a près de 340 ans a permis de lancer la coopération entre les jardins de Boboli, gérés par la Galerie Uffizi, et le Musée du palais du roi Jean III de Wilanów dans le domaine des collections historiques d’agrumes. Ce lancement a été possible grâce à l’adhésion des deux jardins à l’Itinéraire européen des jardins historiques.

Les jardins de Boboli possèdent une remarquable collection d’agrumes, qui est considérée comme l’une des plus importantes d’Europe. Elle comprend plus de 500 pots contenant des agrumes d’environ 90 variétés différentes, dont plus de 20 sont d’anciennes variétés de l’époque des Médicis. Aujourd’hui encore, ces plantes sont entretenues selon les méthodes de culture traditionnelles et l’artisanat toscan.

Citrus lumia fruit from the Boboli Gardens, photo by Ł. Przybylak
Citrus lumia fruit from the Boboli Gardens, photo by Ł. Przybylak

Grâce à leurs connaissances spécialisées, les spécialistes des Jardins de Boboli soutiendront l’équipe du Musée de Wilanów dans la réalisation d’une entreprise extrêmement difficile : reconstituer la collection de variétés d’agrumes historiques. Ce processus de recréation a commencé en 2016, lorsque 38 orangers ont pris place dans le jardin baroque, installés dans des pots en chêne caractéristiques peints de bandes blanches et vertes. La collection de Wilanów comprend actuellement plus de 100 agrumes de 7 espèces et constitue l’une des rares collections d’arbres d’orangerie en Pologne.

Le projet «Citri et Aurea»

Dans le cadre de la première phase du projet «Citri et Aurea», réalisée en 2019, trois employés du musée de Wilanów se sont rendus en voyage d’étude à Florence  pour découvrir les méthodes de culture traditionnelles et l’artisanat des jardins toscans. Cette visite a été l’occasion d’échanger des connaissances et des expériences dans le domaine de la conservation des jardins historiques et des collections d’agrumes.

Cette année, le séminaire en ligne polono-italien sur les jardins, qui s’est tenu début septembre, a permis de présenter les réalisations des institutions des deux pays dans le domaine de la conservation des jardins historiques et des collections d’agrumes. À l’événement ont participé d’éminents experts et praticiens travaillant pour des résidences historiques. La Galerie Uffizi de Florence était représentée par le dr Bianca Maria Landi, coordinatrice des Jardins de Boboli et conservatrice du patrimoine botanique, et par l’architecte Paola Ruggieri, conservatrice du patrimoine architectural, avec une conférence sur la conservation, la protection et la revalorisation des Jardins de Boboli. Gianni Simonti, jardinier des Jardins de Boboli, a évoqué d’un point de vue végétal et architectural les 470 ans de tradition de la collection historique locale d’agrumes. Jacek Kuśmierski, spécialiste des jardins historiques du Musée du palais du roi Jean III de Wilanów, a évoqué le passé et l’avenir de la collection d’agrumes de Wilanów et Łukasz Przybylak, responsable des jardins, a présenté l’histoire et les perspectives de revalorisation du jardin de l’orangerie de Wilanów. Le Musée de Nieborów et d’Arcadie était représenté par Agnieszka Chmielewska, du département des Espaces verts, avec une conférence sur les faits et les mythes de la collection locale d’agrumes. Le séminaire s’est terminé par une présentation de Beata Kańska, responsable des jardins du Musée royal des Łazienki de Varsovie, qui a évoqué les 250 ans d’histoire de ses orangeries et de ses collections d’agrumes.

Le séminaire sur les jardins «Citri et Aurea», organisé par le Musée du palais du roi Jean III de Wilanów et la Galerie Uffizi de Florence, est un exemple unique de coopération entre la Pologne et l’Italie dans le domaine de l’art des jardins. Le prof. Dorota Folga-Januszewska, directrice adjointe du Musée du palais du roi Jean III de Wilanów, le rappelle : Florence et Rome sont probablement les villes les plus populaires de la littérature polonaise – des villes idéales, que l’on visitait pour leur beauté, pour les sciences ou les loisirs, mais aussi pour les fruits de la nature et la conception de leurs jardins. Depuis le XVIe siècle, des milliers de feuillets ont été remplis des notes de ces expéditions italiennes, ce qui a eu une influence sur l’architecture, la peinture, la sculpture, mais surtout sur l’art des jardins. Le palais-musée de Wilanów et les jardins qui l’entourent sont un excellent exemple de cette tradition. Notre musée, où la tradition de la cuisine est traitée comme une recherche et une science au même titre que l’histoire de tout autre art, est certainement un lieu où le projet « Citri et Aurea » s’inscrit parfaitement dans l’histoire des sens, des expériences et des impressions.

Le directeur de la Galerie Uffizi, Eike Schmidt, a déclaré : Le projet « Citri at Aurea » me remplit de fierté, car il permet d’envisager l’avenir du fructueux échange culturel qui dure depuis des générations entre la Pologne et l’Italie et qui a été initié à l’époque baroque par le duc de Toscane Côme III de Médicis.

Grâce à la coopération entre les Jardins de Boboli et le Musée du palais du roi Jean III de Wilanów, cet échange multiséculaire d’expériences et de pratiques éprouvées, axé sur le jardinage en général et les collections d’agrumes et leur entretien en particulier – a pu être repris avec succès.

Ma satisfaction est d’autant plus grande qu’aujourd’hui, malgré ce moment difficile de notre histoire à tous causé par une pandémie qui a radicalement changé nos vies, nous pouvons, grâce à la technologie numérique, participer et partager l’expérience acquise par notre département de botanique.

Je salue tous nos amis en Pologne en mon nom propre et au nom de la Galerie Uffizi, avec le souhait que notre communauté, qui ne fonctionne pour l’instant qu’au niveau virtuel, puisse revenir dans un avenir proche aux rencontres dans leur forme traditionnelle.

Les enregistrements des conférences sont disponibles sur la chaîne YouTube du Musée du palais du roi Jean III de Wilanów et sur celle de la Galerie Uffizi de Florence.

Ce projet a été cofinancé par le ministre de la Culture et du Patrimoine national de la République de Pologne dans le cadre du programme « Culture inspirante ». Son partenaire stratégique est la Galerie Uffizi de Florence. Le parrainage de l’événement est assuré par l’Itinéraire européen des jardins historiques. L’initiative est soutenue par : l’Institut polonais de Rome, la station scientifique de l’Académie polonaise des sciences de Rome, l’Institut culturel italien de Varsovie et l’Organisation touristique polonaise. Le séminaire est organisé sous le patronage médiatique de Gazzetta Italia.

Resource: the Uffizi Gallery in Florence, the Museum of King Jan III’s Palace in Wilanów